Wilhelm Canaris

canaris

Amiral
(Aplerbeck - Allemagne, 1 janvier 1887 || Flossenbürg - Allemagne, 9 avril 1945)

Enfant d'une famille riche, il entre dans la marine allemand en 1905 et porte le grade de Lieutenant en 1911.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il est sur le croiseur léger MS Dresden et participe à la bataille des îles Falkland. Forcé de débarquer sur l'archipel de Juan Fernandez, à 720 km du Chili, il est interné dans un camp avant de s'échapper le 15 août 1915.

Il parvient à rejoindre l'Allemagne en octobre 1915. Il recevra la Croix de Fer et sera transféré au service secret afin de travailler en Espagne sous couverture. Il retourne au service actif et finit la guerre comme commandant d'un U-Boot en Méditerranée où il sera crédité de 18 torpillages.

Après la guerre, il rejoint le Freikorps (Armée de volontaires) et prend part au putsch de Kapp. Plus tard, il est impliqué secrètement dans la construction de sous-marin pour la marine allemande.

En 1932, il est promu capitaine. Deux ans plus tard, il devient chef du service de renseignements de l'état-major allemand, l'Abwehr.

Quand le parti nazi prend de la puissance, il travaille avec Himmler, Heydrich et les services de renseignements SS. Canaris, qui a une haine profonde envers le communisme, persuade Hitler d'apporter de l'aide aux fascistes lors de la guerre civile espagnole.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il perd graduellement ses illusions avec Hitler et commence à divulguer des informations à Ludwig Beck, Carl Goerdeler et aux autres complots contre le régime.

Peu après le complot du 20 juillet 1944, une enquête est menée contre lui par le SD et découvre finalement ses journaux intimes qui révèlent qu'il conspirait contre Hitler depuis 1938. Il est exécuté par pendaison dans le camp de concentration de Flossenbürg le 9 avril 1945.