Jagdpanzer IV/70

Le Jagdpanzer IV était un chasseur de chars construit à partir du châssis du Panzer IV, mais était doté d'une nouvelle superstructure à profil bas, plus adaptée aux tactiques d'embuscade.

jagdpanzerivl70cw 13bw

 

Jagdpanzer IV/70
Système de propulsion :
Moteur V12 à essence Maybach HL120TRM de 224 kw (300 hp)
Vitesse :
Vitesse maximum sur route : 35 km/h ; autonomie sur route : 210 kms
Dimensions :
L : 8,40 m ; l : 3,17 m ; H : 1,85 m

 

 

Le Jagdpanzer IV original était doté d'un canon PaK 39 d'une longueur de 48 calibres, alors que le Jagdpanzer IV/70 avait un PaK 42 long de 70 calibres et capable de lancer des obus de 70 mm.

Le champ de tir du canon était de 10 degrès de chaque côté, d'une dépression de 5 degrès et d'une élévation de 15 degrès.

Le blindage du IV/70 avait été épaissi pour passer de 60 à 80 mm à l'avant et de 30 à 40 mm sur les côtés.

Les jupes latérales à la structure quadrillée étaient remplies de feuilles, de sorte que le chasseur de chars puisse se camoufler.

Le IV/70 pesait presque 30 tonnes et était assurément plus lourd que les modèles précédents. Toutefois, excepté pour le canon, il était très semblable aux versions précédentes.

A l'avant, le Jagdpanzer IV/70 était extrêmement lourd, au point de détériorer les roues motrices caoutchoutées. Pour remédier à ce problème, les roues caoutchoutées furent remplacées par des roues en acier, montées sur les deux premiers galets porteurs du train de roulement.

La plupart des Jagdpanzer étaient équipés de jupes, qui protégeaient les parties mobiles. Les panneaux à structure quadrillée permettaient de faire exploser une roquette antichar à une certaine distance de la caisse.

Lorsqu'à la fin de l'année 1943, la production des canons d'assaut StuG III fut interrompue à cause du bombardement de l'usine Alkett, Hitler ordonna de monter la superstructure du StuG sur le châssis du Panzer IV. Ce genre de configuration avait déjà été expérimenté, mais les demandes de production de Panzer étant alors prioritaires, il n'avait jamais été mis en pratique. Au même moment, Vomag, l'un des constructeurs du Panzer IV, présenta un projet de chasseur de chars basés sur ce châssis. Les deux chars entrèrent alors en production respectivement sous le nom de StuG IV et de Jagdpanzer IV.

Le Jagdpanzer IV se caractérisait par une superstructure à superficie inclinée munie d'un périscope et par la forme balistique du char qui présentait peu de points faibles. L'armement primaire original se composait d'un canon long de 48 calibres PaK 39 de 75 mm et de l'appui de deux mitrailleuses montées à l'avant. La version perfectionnée du char, le Jagdpanzer IV/70, était dotée en revanche du Pak 42, un canon long de 70 calibres installé sur ordre d'Hitler. Ce canon avait une vitesse initiale supérieure et perforait plus efficacement les blindages.

En 1944-45, le Jagdpanzer IV, détruisit de nombreux chars soviétiques. Toutefois, le canon créa des problèmes sur les modèles successifs, car il ralentissait le char sur un terrain irrégulier. Ces véhicules furent utilisés alors que les combats n'étaient plus que des combats défensifs.

 

EenJagdpanzerIVmethetdodelijkeL-70kanon-2014-05-0710-07
44
jagdpanzer-iv-02
Image415
jagdpanzerivl70cw13bw
jagdpanzer-iv-ausf-f-01
jagdpanzer-iv-l-70-v