Leichte Feldhaubitze 18/2 "Wespe"

L'obusier automoteur Wespe était un canon mobile de terrain, efficace et populaire. Le nom complet du Wespe était Leichte Feldhaubitze 18/2 Auf Fahrgestell Panzer II.

Sd-Kfz-124 Wespe Hungarymarch45

 

Leichte Feldhaubitze 18/2 Auf Fahrgestell Panzerkampfwagen II
Système de propulsion :
Moteur aligné 6 cylindres à essence Maybach HL62TRM de 104 kw (140 hp)
Vitesse :
Vitesse maximum sur route : 40 km/h ; autonomie sur route : 140 kms
Dimensions :
L : 4,81 m ; l : 2,28 m ; H : 2,30 m

 

Son armement primaire était constitué d'un puissant obusier leFH 18 de 105 mm.

Les armes pour la défense rapprochée se limitaient à une seule mitrailleuse MG 42, qui équipait chaque char et qui pouvait être montée sur différents emplacements.

Le pilote était à l'abri dans la partie avant du char, pendant que les quatres autres membres de l'équipage manoeuvraient à l'intérieur du compartiment principal de combat.

Le pilote était assis derrière une écoutille blindée fixée sur des gonds, qui était habituellement maintenue pour rester ouverte quand le char avançait en dehors des zones de bataille.

Il y avait suffisamment de place à l'intérieur de la superstructure pour 32 cartouches de munitions, et le modèle "transporteur de munitions" pouvait en contenir 90, ce qui permettait au Wespe d'effectuer des opérations prolongées.

La superstructure ouverte du Wespe était protégée seulement par une plaque en acier de 20 mm, légèrement inclinée. Cela s'avérait efficace contre les armes légères et les éclats d'obus, mais pas contre les coups directs des armes lourdes.

Au début de l'année 1942, le département d'artillerie de l'armée allemande décida de monter un canon de 105 mm sur les chassis des Panzer III et IV. Lorsqu'on constata que le canon fonctionnnait de manière satisfaisante sur le châssis du Panzer II, toute la production de ces chars fut réorientée vers le nouveau véhicule : un obusier léger de terrain (Leichte feldhaubitze), communément connu sous le nom de "Wespe".

Comparé au Panzer II, le Wespe était légèrement allongé, le moteur était placé à l'avant et trois rouleaux guide au lieu de quatre étaient montés en suspension des chenilles. L'armement primaire pouvait être utilisé en feu direct, mais était généralement élevé (jusqu'à 42 degrès) pour fournir un appui-feu indirect.

En février 1943, 1000 Wespe furent commandés, mais seulement 835 furent construits. 159 autres furent produits comme chars spécialisés dans le transport de munitions. Ces derniers pouvaient être transformés en Wespe directement sur le champ de bataille, en réutilisant simplement les canons des chars endommagés.

Le Wespe, comme de nombreux autres chars blindés allemands, fut envoyé en grand nombre pour participer aux offensives de l'été 1943 sur le front oriental, en commençant par Koursk. Comparé à de nombreux canons automoteurs plus lourds, il connut un succès plus important grâce à sa rapidité, sa fiabilité et sa popularité parmi les troupes.

Outre à servir en Italie jusqu'à la fin de la guerre, il fut en fait envoyé aussi bien sur le front oriental que sur le front occidental. L'un de ses défauts était sa superstructure à ciel ouvert, qui n'offrait aucune protection aux membres d'équipage contre les intempéries, les mortiers ou les grenades. Le canon automoteur Hummel dérivé du châssis Panzer IV, fonctionnait selon le même principe.

 

315793513412BDSY11Lm
315793513414MhHg5EGB
315793513416Ah4kbmVd
315793513418mzf8lfTE
31579351341140aY6AiJc
Sd-Kfz-124WespeHungarymarch45
Wespe
wespe-6
8