SdKfz 173 Jagdpanther

A la différence des premiers chasseurs de chars allemands dérivés de châssis préexistants, le Jagdpanther fut conçu à partir du meilleur char disponible, le char lourd Panther.

Jagdpanther2

 

SdKfz 173 Jagdpanther
Système de propulsion :
Moteur V12 à essence Maybach HL230P30 de 522 kw (700 hp)
Vitesse :
Vitesse maximum sur route : 46 km/h ; autonomie sur route : 160 kms
Dimensions :
L : 9,90 m ; l : 3,42 m ; H : 2,72 m

 

 

Le Jagdpanther fut l'un des chasseurs de chars les plus efficaces construits pendant la Seconde Guerre mondiale, même s'il n'était pas présent en nombre suffisant sur les champs de batailles pour jouer un rôle décisif.

Il fut conçu en 1943 pour utiliser le châssis du Panther, qui était le meilleur châssis disponible. Le résultat, présenté pour la première fois à Hitler en octobre 1943, était constitué du châssis et de la boite de vitesse du Panther - qui n'avaient subi aucun changement -, ainsi que d'une nouvelle superstructure inclinée à l'avant, qui abritait un canon anti-chars PaK 43 de 88 mm sur un support à champ de tir limité.

Initialement appelé Panzerjäger, il fut rebaptisé Jagdpanther en février 1944, sur ordre d'Hitler. La production débuta ce même mois de février 1944 à partir du châssis du Panther Ausf G, auquel fut ajoutée une boite de vitesse plus puissante qui devait à l'origine être montée sur un modèle du Panther II qui ne vit jamais le jour. Il y eu peu d'occasions de regrouper les Jagdpanther pour renforcer les effectifs, d'une part à cause des problèmes de production et de consigne, d'autre part à cause des bombardements des Alliés sur les usines de production.

En décembre 1944, la bataille de Bulge fut une exception, puisque malgré leur nombre restreint, les Jagdpanther réussirent à écraser les chars alliés, qui étaient proportionnellement beaucoup plus nombreux qu'eux. Lorsque le mauvais temps cessa dans Les Ardennes, de nombreux Jagdpanther furent abattus par les chasseurs-bombardiers lance-roquettes et les usines ayant été démantelées, il fut impossible de les remplacer.

La production cessa en avril 1945 avec la construction du 382ème chars ; les derniers Jagdpanther combattirent vaillamment jusqu'à ce qu'ils soient abattus ou que le carburant soit épuisé.

Le Jagdpanther avait un poids au combat de 46 tonnes et était manoeuvré par un équipage de cinq hommes.

L'armement primaire se composait d'un canon antichar PaK 43/4. La mitrailleuse MG 34 de 7,92 mm était montée sur une barbette, à droite de la plaque inclinée.

Le Jagdpanther était fortement blindé. L'épaisseur du blindage était de 80 mm à l'avant, de 60 mm sur les côtés et jusqu'à 120 mm sur le manteau de canon.

En juin 1944, le Jagdpanther entra en service avec le 559è et le 654è bataillon Panzerjäger. Un nombre si restreint en fut attribué au 559è bataillon, qu'une seule compagnie en fut équipée.

 

 

75022959p
1024px-Flickr-davehighbury-BovingtonTankMuseum24188mpanzerjagerjagdpanthersdkfz173
62274060662f0b27673e
bild-1410645
i056768
jagdpanther
6952274703ec2fedb944b
Jagdpanther2
jagdpn
jagpn12
SdKfz-173-Jagdpanther-AusfG-LIMITED-to-500px
sdkfz173-jadpanzer-v-jagdpanther-2
JagdpanzerVJagdpanther1
sdkfz173-jagdpanther