Sturmgeschütz III Ausf G

Les canons d'assaut Sturmgeschütz (StuG) furent conçus pour fournir un appui mobile aux bataillons d'infanterie. Les modèles successifs, les Stug III, furent aussi utilisés comme canons antichars bien qu'ils ne fussent pas adaptés à ce rôle.

sturmibg 1small

 

Sturmgeschütz III Ausf G
Système de propulsion :
Moteur V12 à essence Maybach HL120TRM de 224 kw (300 hp)
Vitesse :
Vitesse maximum sur route : 40 km/h ; autonomie sur route : 155 kms
Dimensions :
L : 6,77 m ; l : 2,95 m ; H : 2,16 m

 

Le Stug III était aussi appelé Sturmgeschütz 40 de 7,5 cm, parce que la longueur du canon était de 40 fois son calibre de 75 mm.

Sur les modèles plus tardifs, les plaques de blindage latérales et le revêtement en Zimmerit étaient apposés sur le char à l'usine.

En 1944, le char fut doté de deux mitrailleuses, l'une coaxiale et l'autre installée sur le toit de la tourelle et commandée à distance.

L' Ausf G était revêtu de pâte Zimmerit à la surface gauffrée, contre les mines magnétiques.

Le canon avait un champ de tir limité : 10 degrés à gauche et 10 degrés à droite, une dépression de 6 degrés et une élévation de 20 degrés.

Le StuG III Ausf G était aussi doté d'une mitrailleuse avec un bouclier face à l'écoutille du chargeur.

Les premiers StuG ne possédaient aucun armement secondaire : seul le Ausf F disposait d'une mitrailleuse à bord, mais celle-ci devait d'abord être sortie du char puis être utilisée depuis une position à découvert.

Les StuG furent développés à partir du châssis du char moyen Panzer III et d'une superstructure complètement nouvelle.

 

Le Sturmgeschütz (StuG) III Ausf G fut le dernier d'une série de chars dotés de canons d'assaut de 75 mm, dérivés du Panzer III. Le premier de ces chars fut l'Ausf A, construit en 1940, qui conduisit après quatre versions principales à la version définitive Ausf G, qui sortit des chaînes de production en décembre 1942. Jusqu'au Ausf E, les modèles étaient dotés d'un canon court (de 24 calibres) alors que le F et le G étaient munis d'un canon long de 48 calibres avec un frein de bouche pour contrecarrer les KV-1 et les T-34 soviétiques.

L'Ausf G, dérivé du canon antichar  Pak 40, tracté, marqua un changement dans la fonction des StuG. Conçus pour préparer les assauts aux côtés de l'infanterie, les Ausf G opérèrent en fait avec les Panzer dans les affrontements entre chars. En effet, les pertes subies sur le front oriental n'avaient pu être compensées et les usines ne pouvaient satisfaire à la demande. L' Ausf G se distinguait par sa coupole équipée d'un périscope, qui protégeait le chef de char lorsqu'il étudiait le terrain, et par les plaques inclinées qui protégeaient l'avant des panneaux latéraux.

Grâce à leur fiabilité, les StuG furent utilisés durant toute la guerre et adaptés à d'autres fonctions telles que celles de chars lance-flamme et de transport de munitions. Cela se reflète dans les chiffres de production : 8587 StuG III et plus de 800 exemplaires des modèles précédents furent construits.

ASSAUL1
02
stugi10
StuGIIIAusfG
stug-iii-g-6
stugiiigir5
stugiiigir9
StumgeschtzIII-crop
sturmgeschutz3ausfg
sturmibg1small
STU-40SturmgeschtzIIIAusfGassaultguninHamina