Sturmmörser Tiger

Le Sturmmörser Tiger fut le résultat de la conversion du char de combat Tiger E, qui permettait de tirer des charges lourdes,  avec le système de propulsion de roquettes pendant les assauts. En fait, il n'en fut construit que très peu.

Sturmmoeser APG-1

 

Sturmmörser Tiger
Système de propulsion :
Moteur V12 à essence Maybach HL210P45 de 522 kw (700 hp)
Vitesse :
Vitesse maximum sur route : 40 km/h ; autonomie sur route : 120 kms
Dimensions :
L : 6,28 m ; l : 3,57 m ; H : 2,85 m

 

 

Le Sturmmörser Tiger ou Sturmtiger fut une extraordinaire conversion du Tiger I. Ce char avait la fonction de tirer des charges lourdes en profondeur sur des cibles fixes avec le système de propulsion des roquettes. Il pouvait servir pendant l'assaut direct ou fournir un feu indirect dans un rayon de 64 kms.

A l'origine, le mortier de 380 mm était un projet naval destiné aux sous-marins allemands contre les cibles situées sur le terrain. C'était une sorte de prédécesseur des missiles balistiques présents sur les sous-marins actuels. Quand la compagnie Kriegsmarine abandonna le projet, cette arme fut prise en considération pour un usage terrestre et le seul affût capable de la supporter fut celui du Tiger. En 1943, les troupes présentes sur le front oriental avaient demandé une arme semblable, tant pour attaquer avec un feu indirect les cibles difficiles, que pour réussir à suivre plus facilement le front en mouvement continu. Le Sturmtiger pouvait satisfaire à ces demandes et offrir bien plus encore, mais en août 1944, la production étant désormais lancée, l'Allemagne n'assurait plus qu'une guerre défensive et par conséquent, il n'en fut commandé qu'une petite quantité.

La compagnie Alkett le reconvertit en utilisant le châssis du Tiger Ausf E comme base, sur laquelle fut montée une nouvelle superstructure à caissons, dotée d'une paroi avant inclinée. Une grue était nécessaire pour soulever les lourds obus et les charger à bord par une trappe située sur le toit.

On estime entre 10 et 81 le nombre d'exemplaires produits et qui furent livrés à trois compagnies différentes de Sturmmörser. Au lieu de faire sauter d'un seul coup les positions ennemies particulièrement importantes, comme le prévoyait l'objectif originel, les énormes mortiers assumèrent un rôle défensif.

Le Sturmtiger pesait 65 tonnes alors que le Tiger standard en pesait 57.

Pendant les opérations, un équipage de sept hommes était nécessaire pour manoeuvrer le Sturmtiger, mais la plupart des équipages se déplaçaient entre les différents points de tir sur d'autres véhicules.

Seuls 12 projectiles pouvaient être fixés à l'intérieur du char. Mais d'autres projectiles pouvaient être chargés à bord grace à un système de ravitaillement muni d'un palan actionné manuellement. Ce système était monté sur l'arrière de la superstructure et il était possible de l'abaisser de l'intérieur du char, grâce à une grande trappe située sur le toit.

L'armement primaire se composait d'un mortier lance-roquettes StuM RW61 de 380 mm. Une mitrailleuse MG 34 était prévue pour la défense rapprochée.

 

007
e511d62cff1e7624e9ae35125fb7c69c
henschel-sturmmorser-tiger-02
SdKfz-181-Sturmtiger-38cm-RW61-auf-Sturmmorser-Tiger-LIMITED-to-500px
i549600
sturmt19
SturmmoeserAPG-1
SturmTiger
world12
VH221