Char d'assaut L6/40

Le char léger italien L6/40, qui fut envoyé en Afrique du Nord, en Italie et en Union Soviétique, se montrait efficace comme char de reconnaissance, mais restait nettement inférieur aux blindés ennemis.

08585

 

Char d'assaut L6/40
Système de propulsion :
Moteur 4 cylindres à essence D 8 de 52 kw (70 hp)
Vitesse :
Vitesse maximum sur route : 42 km/h ; autonomie sur route : 200 kms
Dimensions :
L : 3,78 m ; l : 1,92 m ; H : 2,03 m

 

 

Conçu pour remplacer le char léger L3 (CV 33), le Fiat L6/40 était muni du châssis chenillé Fiat-Ansaldo, initialement destiné à l'exportation. En 1936, deux prototypes armés, qui étaient dotés à la fois d'une mitrailleuse saillante et de deux mitrailleuses de 8 mm ou d'un canon de 37 mm en tourelle, furent livrés pour les essais. Les véhicules de production, en revanche, prévoyaient un canon Breda de 20 mm, ainsi que d'une mitrailleuse.

L'armée italienne fit un grand pas en avant par rapport au CV 33, en commandant 283 L6/40, dont la plupart furent livrés entre 1941 et 1942. La demande diminua considérablement par la suite. Malheureusement, le L6/40 était déjà obsolète lorsqu'il entra en action, car trop de temps s'était écoulé entre le début du projet et le déploiement du char sur le terrain.

Ne disposant pas de chars moyens et lourds, les Italiens furent contraints d'utiliser des chars légers inadaptés à leurs besoins, tels par exemple les L6/40 qui n'étaient pas en mesure de se défendre face à des chars et des canons antichars anglais et soviétiques.

Le L6/40 était malgré tout un char relativement efficace, comparable au Panzer II allemand avec lequel il fut envoyé en Afrique du Nord, en Italie et en Union-Soviétique.

L'une de ses variantes fut le modèle sur lequel le canon de 20 mm fut remplacé par un lance-flammes et un réservoir de 200 litres de liquide inflammable. Le modèle de commandement, en revanche, prévoyait une écoutille sur le toit et une radio supplémentaire. Le L6/40 servit aussi de base pour le canon L40 47/32 automoteur, qui possédait un canon de 47 mm avec 49 coups, à la place de la tourelle. Quelques L6/40 restèrent en service dans l'armée italienne jusqu'en 1952.

Le train de roulement était composé de bogies fixés à des bras de suspension.

Le châssis fut construit sur celui du modèle du char léger de 5 tonnes par l'entreprise privée Fiat-Ansoldo, mais fut doté de suspensions renforcées et d'un contact au sol plus important.

Le blindage était essentiellement constitué de plaques d'acier rivetées et boulonnées, dont l'épaisseur variait de 6 à 30 mm sur la partie antérieure de la caisse.

Un marchepied saillant était situé sur les garde-boue du L6/40 - comme sur la plupart des chars italiens, et permettait à l'équipage de monter à bord.

Comme dans la plupart de ces petits chars, la tourelle était décentrée afin de permettre au pilote de s'asseoir à côté de celle-ci dans la caisse.

Le L6/40 avait un équipage de deux unités seulement, le pilote et le chef de char / tireur qui utilisait le canon de 20 mm et la mitrailleuse coaxiale.

 

BundesarchivBild101I-203-1680-14AAlbaniendeutscheSoldatenitalienischerPanzer
08585
CarroArmatoL640protoypeHD
Carroarmatol640real
images
l6-40germ
sl40jp1
M1340CFBBorden1