LVT(A)-4

L'expériene de Tawana, en novembre 1943, mit en évidence le besoin d'un modèle AMTRAC à l'armement plus lourd, pour servir d'appui aux véhicules de transport des troupes. Plusieurs tourelles de chars légers furent testées avant d'aboutir aux LVT(A)-4 et -5 définitifs, munis de la tourelle de l'obusier M8. Ces nouveaux chars apparurent à point nommé pour la campagne des Mariannes de l'été 1944.

lvt4 alligator 10

 

LVT(A)-4
Système de propulsion :
Moteur radial 7 cylindres à essence Continental W670-9A  de 187 kw (500 hp)
Vitesse :
Vitesse maximum sur route : 40 km/h ; autonomie sur route : 480 kms
Dimensions :
L : 7,90 m ; l : 3,25 m ; H : 3,09 m

 

Après le désastre de l'invasion de Tarawa - où de nombreux AMTRAC furent détruits car, étant donné qu'ils servaient d'appui-feu, ils se trouvaient très exposés -, le LVT Water Buffalo fut remanié pour satisfaire la demande d'un char "flottant". Ainsi naquit le LVT(A), construit avec des plaques blindées (au lieu de plaques en acier léger). La tourelle du M5 Stuart et le canon de 37 mm du LVT(A)-2 montés sur le LVT(A)-4 furent remplacés par la tourelle complète du M8 HMC et par l'obusier de 75 mm. Les modèles dotés d'une tourelle transportaient des sacs d'immersion afin de compenser le poids excessif du char. En 1944-45, on construisit un total de 1890 LVT(A).

Toutefois, ce char avait un défau : il était impossible d'actionner le canon correctement lorsque le char était remué par les vagues, surtout à cause de la tourelle qui devait être pivotée manuellement. Par conséquent, les LVT(A)-5 furent pourvus d'un champ de tir motorisé et d'une tourelle munie d'un gyrostabilisateur. Ce fut le dernier des AMTANK originaux, envoyé en service en Corée.

La série LVT se déplaçait grâce à la force de l'eau qui faisait pression sur les chenilles, constituées de maillons en forme de coupe. Le problème de l'espace occupé par le propulseur et par l'arbre de transmission, ainsi que la difficulté de les actionner, auxquels étaient confrontés les autres chars amphibies, étaient ainsi éliminés.

Certains LVT(A) étaient munis de lance-roquettes sur la partie arrière de la caisse. Il existait aussi une version dotée d'un lance-flamme E7 à la place de l'obusier.

 

 

lvt4alligator02
lvt4alligator01
lvt4alligator03
lvt4alligator04
lvt4alligator05
lvt4alligator06
lvt4alligator08
lvt4alligator09
lvt4alligator10
lvt4alligator11
lvt4alligator12