M22 Locust

Conçu pour fournir un appui aux troupes aéroportées (avec parachutes et planeurs), le M22 Locust devait être le plus petit et le plus léger possible. Il ne fut utilisé qu'une fois par les divisions anglaises, comme appui des aéroportés, au début de l'année 1945.

m22 locust 03 of 59

 

M22 Locust
Système de propulsion :
Moteur radial 6 cylindres à essence Lycoming O-435T de 121 kw (162 hp)
Vitesse :
Vitesse maximum sur route : 64 km/h ; autonomie sur route : 217 kms
Dimensions :
L : 3,93 m ; l : 2,16 m ; H : 1,82 m

 

 

Le M22 fut le plus léger et le plus petit des chars américains de toute la guerre, conçu pour être aéroporté et déployé rapidement sur les champs de batailles.

En mai 1941, sur le conseil de la division blindée américaine et de l'armée de l'air, le Département d'artillerie de l'armée américaine commanda des chars légers pour les divisions  aéroportées.

Les caractéristiques principales du projet devaient être la légèreté et la compacité du char afin de rendre son transport possible sur les avions de l'époque. Le projet le plus prometteur répondant à ces spécificités fut présenté par la compagnie Marmon-Herrington, et c'est ainsi que le prototype T9 fut livré en automne 1941. Malgré son armement primaire de 37 mm seulement et son blindage à l'épaisseur maximale de 25 mm, le T9 fut jugé trop lourd. On élimina alors les caractéristiques jugées superflues, tel que le champ de tir motorisé de la tourelle et le canon gyrostabilisé. Le modèle remanié appelé T9E1 fut accepté et produit en 830 exemplaires à partir du mois de mars 1943. Il fut baptisé M22 en septembre 1944 pour servir dans l'armée américaine, mais il ne fut jamais utilisé pendant les combats car il n'existait pas de planeurs suffisamment grand pour le transporter.

Le M22 fut testé en poids suspendu adapté à un C-54 Skymaster et successivement lugé apte à être transporté à bord du prototype C-82 packet. De nombreux M22 furent cédés à la Grande-Bretagne, qui leur donna le nom de Locust. Les Anglais conçurent le planeur hamilcar afin de transporter leurs chars légers Tetrach, et celui-ci montra qu'il était également capable de transporter le Locust.

Le Locust servit qu'une seule fois, le 24 mars 1945, lorsqu'un petit nombre de ces chars débarqua du Hamilcar pour prendre part à l'opération de la traversée du rhin.

Malgré sa grande rapidité et les traces peu visibles qu'il laissait sur le terrain, le Locust souffrait des compromis qu'il avait dû subir pour être aéroporté, en particulier de son petit canon et de son blindage peu épais.

Pour que le Locust soit aéroporté sous les C-54 de transport, il fallait enlever la tourelle et la mettre dans la soute, mais son utilité tactique s'en trouvait diminuée.

L'intérieur du Locust était étonnament spacieux, adapté à un équipage de trois hommes et au stockage de 50 obus de 37 mm et de 2500 cartouches de 7,6 mm pour la mitrailleuse.

Quelques Locust étaient équipés d'un dispositif adaptable appelé Littlejohn, qui était monté sur la canon principal de 37 mm, dont il augmentait la longueur et la vitesse de propulsion.

Le M22 était visiblement influencé par le M4 Sherman, qui avait lui aussi un blindage coulé par fusion.

 

m22locust02of59
m22locust01of59
m22locust03of59
m22locust04of59
m22locust05of59
m22locust06of59
m22locust07of59
m22locust08of59
m22locust17of59
m22locust18of59
m22locust19of59
m22locust20of59
m22locust21of59
m22locust51of59
m22locust53of59
m22locust55of59
m22locust57of59