AEC Mk III Armoured Car

Les blindés AEC étaient des chars efficaces et lourdement armés, qui regroupaient les armements d'un char lourd. Ils furent pourvus de canons plus gros, lorsque ceux-ci furent disponibles.

IWM STT 1438 AEC Armoured Car

 

AEC Mk III Armoured Car
Système de propulsion :
 Moteur 6 cylindres diesel AEC A195 de 78 w (105 hp)                                                          
Vitesse :
 Vitesse maximum sur route : 58 km/h ; autonomie sur route : 400 km
Dimensions :
 L : 5,61 m ; l : 2,70 m ; H : 2,69 m

 

Conçu et construit par un fabricant d'autobus sans aucune demande officielle, les blindés AEC se montrèrent à la hauteur de nombreux chars de l'époque et se distinguèrent lors de leurs prestations en Afrique du Nord et en Europe. En 1941, l'AEC (Associated Engineering Compagny) de Southall, dans la région ouest de Londres, construisit un blindé sur la base des informations obtenues en combattant en Afrique du Nord. En fait, le Mk I était un char sur roues, doté d'un épais blindage, d'un moteur puissant et d'un canon de 40 mm - l'équivalent de celui utilisé par de nombreux chars dans le désert. Parallèlement au développement des canons de char réalisé à l'époque, l'armement fut amélioré sur les modèles successifs L'AEC II fut doté d'une tourelle à commande électrique pour trois hommes et d'un canon de 57 mm. Le Mk III en revanche disposait d'un M3 de 75 mm. L'efficacité de l'armement liée à la haute vitesse faisait de l'AEC, une bonne arme de frappe de type "hit and run", surtout en Afrique du Nord. L'AEC III servit aux côtés des troupes lourdes des compagnies blindées en Europe nord-occidentale,  fournissant si nécessaire un appui-feu aux plus légers Daimler et Humber. Par la suite, ils furent également très utilisés en Italie et un certain nombre furent cédés aux partisans yougoslaves.

Les AEC pouvaient être munis de deux ou quatre roues motrices et étaient dotés d'une direction avec roues matrices antérieures, utilisée uniquement lors des déplacements sur route.

L'AEC était lourdement armé pour un blindé. La tourelle était la même que celle du char Valentine.

Après la guerre, quelques AEC furent cédés à la Belgique pour les régiments de reconnaissance. L'on produisit au total 629 chars des trois modèles.

Un des défauts du blindé était son haut profil et ses saillies anguleuses qui l'empêchaient de se cacher pendant les missions de repérage.

L'AEC Mk III était muni du canon M3 de 75 mm des chars moyens américains, tels que le M3 et de nombreux Sherman M4. L'armement secondaire était constitué d'une mitrailleuse coaxiale Besa de 7,92 mm.

 

 

300px-AECMk3ArmouredCar
AECMkIIIDenmark1945HAUGH
armcaraecmkiii
AEc-3-wrong-tyres
IWM-STT-1438-AEC-Armoured-Car
mk2