Churchill Mk VII Crocodile

Le Churchill Crocodile, dérivé de la conversion du Churchill Mk VII, fut utilisé comme char d'assaut sur les littoraux et comme lance-flammes et char d'assaut pendant le Débarquement.

churchill crocodile flame thrower tank Norfolk

 

Churchill Mk VII Crocodile
Système de propulsion :
Moteur jumelé Bedford twin-six de 261 kw (350 hp)
Vitesse :
Vitesse maximum sur route : 20 km/h ; autonomie sur route : 144 kms
Dimensions :
L : 7,44 m ; l : 2,74 m ; H : 3,45 m

 

Le Churchill Crocodile fut conçu pour l'Opération Overlord, c'est à dire l'invasion de l'Europe. Informés de la présence de fortifications anti-chars, de bunkers et de postes de tir sur les côtes françaises, les Anglais formèrent la 79ème division blindée, afin de développer des armes et des tactiques permettant de franchir les quelques  centaines de mètres déterminants, sur la plage. La 79ème division était commandée par le Général Percy Hobart, dont les chars modifiés étaient connus sous le nom de 'Funnies de Hobart". L'un d'eux était issu de la conversion du char moyen Churchill VII, capable de tracter une remorque chargée de carburant. Sur le Crocodile, dont 800 exemplaires furent produits, la mitrailleuse de la caisse fut remplacée par un lance-flammes dont les jets de projection atteignaient une distance de 73 à 110 m. Il était alimenté en pression par un tube relié à la remorque blindée de 6,5 tonnes.

Le jour J, les Crocodile pointèrent les bunkers et les mitrailleuses, positionnés sur le littoral. Par la suite, ils furent utilisés comme lance-flammes ou comme chars traditionnels, selon les nécessités.

L'appellation de Crocodile est née de la manière suggestive de gagner du terrain lors du Débarquement, identique au mouvement du crocodile qui rampe hors de l'eau.

Lorsque la remorque était vide et qu'elle était touchée, il était possible de la décrocher rapidement. Elle pouvait transporter le combustible suffisant pour garantir 80 jets de flammes par secondes.

Le Churchill VII était doté d'une nouvelle tourelle lourde coulée par fusion et soudée, ainsi que d'une coupole pour le chef de chars.

La principale différence avec les premiers modèles était le canon MV (à vitesse moyenne) de 75 mm, qui remplaçait le canon obsolète de 57 mm dont étaient munies les précédentes versions.

A la différence des autres chars lance-flammes, le Crocodile pouvait utiliser son canon en même temps que son lance-flammes et conservait la mitrailleuse coaxiale.

Bien qu'il ait semblé très proche des modèles précédents, le Churchill VII était d'une conception entièrement nouvelle. Il n'avait pas de caisse, mais était réalisé avec des plaques blindées sans châssis qui, unies entre elles, formaient une structure rigide.

 

 

1ChurchilltankMilitaryMuseumsCalgaryAlberta
bayeux-memorial-museum-churchill-mkVII-crocodile-tank
churchillmk11407999882
4206371696f54998ced4b
churchill-crocodile-flame-thrower-tank-Norfolk
churchill-mk-vii-crocodile-01d
ChurchillTank
infantry-mk-iv-churchill-mk-vii-04
ChurchillVII-1
p2