M4A4 Sherman VC Firefly

Né du mariage de la caisse et de la boite de vitesse du célèbre M4 Sherman, avec le canon antichar anglais le plus performant, le Firefly fut le char le plus efficace de l'armée anglaise, au moment du Débarquement en Normandie.

sherman firefly 17pdr british tank bastogne

 

M4A4 Sherman VC Firefly
Système de propulsion :
Moteur Continental 9 cylindres radial de 298 kw (400 hp)
Vitesse :
Vitesse maximum sur route : 40 km/h ; autonomie sur route : 193 kms
Dimensions :
L : 5,89 m ; l : 2,62 m ; H : 2,75 m

 

Le char moyen M4 fut le char américain le plus important de la guerre, et aussi celui qui fut le plus utilisé par les Anglais. Les M4 Sherman Mk I montrèrent leurs capacités à El Alamein en octobre 1942, et les modèles successifs combatirrent dès qu'ils furent opérationnels.

Sur les chars anglais précédents, il avait été impossible de monter une tourelle assez grande pour y loger le canon antichar de 76 mm. Le canon du Sherman était, quant à lui, installé sur le côté et fixé de manière à être chargé avec la main gauche. Le prototype, nommé "Firefly", était prêt en novembre 1943, et la première commande en fut ainsi passée en février 1944. Cependant, il était trop tard pour que les "Firefly" soient disponibles pour le jour J et par conséquent, il n'y eut qu'un seul "Firefly", pour chaque groupe de Sherman standard, muni d'un canon de 75 mm. C'était leur seul char anglais capable de rivaliser avec les Panther et les Tiger I allemands, grâce à un canon plus précis et à une portée plus longue, apte à perforer un blindage de 120 mm à 500 m de distance. Durant les combats, trois Sherman distrayaient l'ennemi, tandis que le Firefly ralliait une position de tir optimale. En général, deux Sherman étaient nécessaires pour détruire un Panther ou un Tiger. Toutefois, vers le milieu de l'année 1944, l'industrie allemande ne parvint pas à faire face aux pertes subies, alors que rien ne pouvait arrêter les chaînes de production américaines et anglaises. Au début de 1945, la plupart des formations de chars anglais en Europe, étaient équipées de firefly.

Comme il était en usage à l'époque, les Anglais donnèrent au M4 le nom d'un général de la guerre civile, William Tecumseh Sherman, célèbre pour avoir dit : "La guerre c'est l'enfer". Par la suite, les Américains conservèrent ce nom.

Les Anglais désignèrent la série des Sherman de la façon suivante : le Sherman II devint le M4A1, le Sherman III, le M4A2, le Sherman IV, le M4A3, et le Sherman V, le M4A4. Les lettres de ces sigles indiquaient l'armement primaire dont les chars étaient dotés : C, indiquait par exemple le canon de 76 mm Ordnance Quick Firing (c'est à dire "Feu rapide d'artillerie").

Le Sherman V était doté du dernier modèle de la caisse du M4A4 Sherman, à la superstructure soudée et au nez coulé par fusion et composé de trois parties.

 

 

319px-ShermanFirefly
08bf16178297004da17603705c801038
altank
a40
fire1
BritishShermanFireflyNamur
M4A4-Sherman-VC-17pdr-MT-3
m18
m4a4shermanvc17pdr09of14
sherman-firefly-17pdr-british-tank-bastogne
sherman-firefly-thimister-clermont
sherman-firefly-tank-thimister-clermont
sherman-firefly-thimister-clermont-belgium
Sherman-Vs-in-town